Sauvages

La conquête de la savane...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's just a game. Journal d'Ahanu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahanu

avatar

Nombre de messages : 6
Points : 0
Date d'inscription : 31/10/2015

Votre lion
Age:
Clan:
Rang:

MessageSujet: It's just a game. Journal d'Ahanu.   Dim 1 Nov - 17:40



Ahanu




Ahanu est né dans une lointaine oasis, fils de deux lions solitaires. Sa génitrice ne voulait sans doute pas de lui, car elle tua ses petits d'un coup de griffe ou de croc. Mais elle négligea sa besogne, pensant que la faim aurait raison des petits. Elle les abandonna là, trois petits qui respiraient à peine, mais encore, au milieu des corps inertes de leur frères et sœurs. Ahanu et les deux autres survivants, un mâle défiguré par les griffes de leur mère et une petite femelle, seraient morts si l'une des lionnes de la troupe habitant l'oasis ne les avaient pas recueillis.

Ahanu et les deux autres petits grandirent, très complices et proches de leur mère adoptive, ignorants qu'elle n'était pas leur véritable génitrice. Ce fut un choc lorsqu'ils l'apprirent, à l'âge d'à peine dix mois. Se sentant trahit par cette Mère qu'il aimait tant, Ahanu fugua. Il apprit seul à chasser et à combattre, observant et écoutant les solitaires à distance, mais se nourrissant plus fréquemment des restes laissés par les autres. Il était chaque jour un peu plus attiré vers le Désert, et fini par s'y aventurer, toujours un peu plus loin. Il s'installa finalement dans une petite oasis proche, au milieu de son cher Désert. Il devint l'Esprit du Désert, cheminant entre les dunes.
Mais le souvenir de sa famille fut plus fort, et Ahanu rentra chez lui. Il avait grandit, et de petit lionceau il était devenu jeune adolescent puissant, forgé par la dure vie de solitaire. Le clan fut ravi de le revoir. Mais ça ne dura pas. Peu après, alors qu'il n'avait que deux ans mais n'avait rien à envier aux lions plus âgés, la bataille éclata. Un couple de solitaires avait rallié d'autres lions pour chasser la troupe de l'oasis, prétendant qu'elle prenait trop de place et de gibier. Tous les mâles en âge de se battre prirent par au combat, ainsi qu'une partie des femelles. Ahanu et son frère étaient les plus jeunes, mais ils se battirent vaillamment. Mais les solitaires étaient plus nombreux, plus puissants. Ahanu vit son frère tomber. Son meneur, qu'il avait apprit à aimer comme un père.  Ses amis. Et lorsque l'adversaire battit en retraite, son regard parcouru les siens.
Il était le seul debout.

Ahanu avait vaincu. Mais à quel prix ? Il regagna les siens. Devenu le seul mâle de la troupe en âge, il gagna le titre de meneur, bien qu'il ne l'accepta jamais, préférant laisser les décisions aux lionnes plus âgées. On ne l'en respecta que plus. Lorsque les solitaires attaquèrent de nouveau la troupe décimée, il se battit férocement, mais ils furent chassés. Il mena les siens jusqu'à la petite oasis où il s'était abrité plus jeune.
Mais un incendie se déclara, et seul Ahanu parvint à s'échapper malgré ses efforts pour sauver sa tribu. Il vit sa mère et sa sœur se faire avaler par les flammes, il vit les plus jeunes et les plus âgés succomber à la fumée. Personne ne sait ce qu'il s'est passé en lui, ce brusque sentiment de vengeance, mais devenu solitaire par la mort des siens, il se saisit de la plus grande branche enflammée, et regagna la vaste oasis. Il mit le feu à ces terres, à ses terres. Alors que retentissaient les cris des solitaires qui mourraient, il se détourna et repartit dans le Désert.

Il marcha longuement, des jours et des jours. Presque une année, en fait. Mais il n'était pas le seul à avoir fuit dans cette direction, et il fut rattrapé par un solitaires survivant. L'autre l'attaqua, et Ahanu gagna le combat. il tua l'adversaire. Ahanu marcha encore, mais ses blessures finirent par le faire s'écrouler. Il se réveilla, amnésique, et seules quelques rares images lui revenaient, des images funestes et guerre, de haine, de sang. Il reprit néanmoins sa marche, jusqu'à apercevoir au loin ce qui semblait être de l'herbe, des arbres. A l'infini. Des terres pleines de gibier, d'eau. A t-il oublié sa fascination pour le Désert ? Non, sans doute. Elle est seulement enfouie dans son cœur. Ahanu avait changé, depuis. La douleur des autres, il la ressent clairement, il ne peut rien y faire. Alors, pour ne plus la ressentir, il rit. Il créée la joie autour de lui. On pense que c'est simplement parce qu'il est heureux et généreux. Mais il est triste. Il veut simplement pouvoir vivre. La vie solitaire aurait pu l'éloigner de ces douleurs, mais il ne l'aurait pas supporté. Courir aux côtés des autres, chasser avec ceux qu'il aime, là est sa vie.

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
It's just a game. Journal d'Ahanu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauvages :: Journal de bord-
Sauter vers: